Consultante, Coach … Qui fait quoi ?

>> Restons en contact, recevez tous les mois ma Newsletter inspirante

Depuis plusieurs années, les entrepreneur.e.s du mieux-être sont de plus en plus nombreux. Consultant, Coach, Thérapeute, Formateur, … les intervenants se multiplient, les formations ne se ressemblent pas et chacun propose du sur-mesure.

Les Consultants font du coaching, les Coachs de la formation et ainsi de suite. Dans cette jungle du bien-être, je vous propose un éclaircissement tout particulier sur le métier de Consultant et sa place dans cette constellation. Suivez-moi !

bonjour-travail-massy-caroline-cressot-accompagnement-professionnel-difference-consultant-coach

Pour ma part, je ne m’immiscerait pas dans le grand débat qui oppose tout particulièrement les Coachs aux Consultants. Déjà parce que ce serait énergivore et deuxièmement, à mon sens, cela n’a pas lieu d’être. Je préfère plutôt regarder cela d’un point de vue plus intégratif.

Oui, je vous propose d’aller au delà des étiquettes et au lieu de vous demander si vous devez rencontrer un Coach, un Consultant ou peut-être même un Thérapeute, je vous invite plutôt à vous demander « De quoi j’ai besoin ? », cela devrait vous guider assez naturellement.

Tout changement est difficile au début, compliqué au milieu et magnifique à la fin … Robin Sharma

En ce qui concerne la formation, il faut savoir que certaines professions sont strictement réglementées. Ainsi, on ne peut pas faire un stage de 2 jours et poser une plaque de Psychologue sur son Cabinet, ce qui – malheureusement – peut être le cas pour les Sophrologue par exemple. Il est donc indispensable de faire quelques recherches en amont de votre rendez-vous. Il est important que vous sachiez qui vous allez rencontrer et d’une certaine façon, à qui vous allez vous confier.

Au delà de la question de la formation, le plus déterminant pour moi, c’est la posture. Pour faire simple, je dirais que le Consultant se positionne comme un Expert auprès de qui on vient chercher des réponses précises, une analyse de la situation, la façon de mettre en oeuvre tel ou tel projet, etc. Le Coach, lui, se positionne davantage comme un aiguilleur qui va faire en sorte que vous trouviez votre façon de faire.

La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur … Jacques Salomé

Pour vous donner un exemple concret, prenons le cas d’une cliente qui souhaite se faire accompagner dans le cadre de la reprise d’un emploi après une longue période d’inactivité :

>> Un Consultant pourrait alors lui proposer une approche disons plus technique : mettre à jour son CV, élaborer une stratégie de recherche d’emploi, optimiser sa page Linkedin, …

>> Le Coach, quant à lui, pourrait lui proposer de réfléchir à ce qui pourrait être la meilleure façon pour elle de chercher du travail, comment elle pourrait valoriser son réseau, l’aider à mettre en mots son projet, …

En faisant quelques recherches sur Internet, j’ai trouvé ce complément d’explication que je partage avec vous. Il semble qu’il existe un bon indicateur pour savoir si (pour les clients) vous avez eu à faire à un Coach ou à un Consultant ou (pour les professionnels) si vous avez agi comme l’un ou comme l’autre. Il s’agit de votre niveau d’énergie en fin de séance.

>> Avec un Consultant, en fin de rendez-vous, celui-ci et son client sont épuisés ! Ce type d’intervention demande beaucoup d’énergie de part et d’autre, l’un transmet, l’autre reçoit.

>> Avec un Coach, l’énergie de fin de rendez-vous est différente. Le Coach aide le client à trouver et à activer ses propres ressources pour se mettre en mouvement. C’est une énergie très positive, une énergie libérée pour les deux.

Commencez par changer en vous ce que vous voulez changer autour de vous … Gandhi

Dans tous les cas, ce qui me paraît important c’est que les choses soient clairs pour tous en début d’accompagnement. Pour ma part, je me positionne comme une Consultante qui utilise le coaching comme un outil tout au long du parcours. Autrement dit, si je reprends l’exemple ci-dessus, je suis tout à fait à même de proposer une approche aussi bien technique que introspective, tout comme je peux faire appelle à la sophrologie, aux différents outils de développement personnel ou bien encore de psychologie positive.

C’est MA façon de travailler et elle est clairement affichée sur mon site. Je suis également formée à l’accompagnement thérapeutique, ce qui n’est pas sans colorer mon style d’accompagnement. Je mène également des actions de formation et parfois de supervision. Encore une fois, ce qui est important c’est d’être bien ancrée dans sa posture, de poser un cadre professionnel, éthique, authentique et de le tenir.

Soyez vous-même, tous les autres sont déjà pris … Oscar Wilde

Si j’ai fait le choix de proposer un entretien découverte gratuit et sans engagement, c’est par souhait de transparence. Justement, parce que ces frontières peuvent paraître assez floues et qu’on ne sait pas toujours ce qui est le mieux pour soi, je propose toujours à mes clients – s’ils le souhaitent – de rencontrer d’autres professionnels de l’accompagnement avant de s’engager avec moi sur un parcours.

Lorsque je m’adresse aux professionnels lors de formations ou de supervision, je leur rappelle également que – eux aussi – ils peuvent refuser un accompagnement si la demande du bénéficiaire ne correspond pas à ce qu’ils sont en capacité de proposer, d’entendre ou d’accompagner. Objectif « Gagnant-Gagnant » !

Pour conclure sur cette grande question qui agite les foules, j’ai envie de vous dire : qu’importe l’étiquette, ce qui compte c’est la posture, le cadre et bien sûr le professionnalisme. Demandez-vous ce qu’il vous faut : un conseil, un soutien, un booster, des connaissances, des compétences … A vous de jouer !

cressot-massy-bilan-sophrologie-accueil-6