Les Accords Toltèques au travail

>> Restons en contact, recevez tous les mois ma Newsletter inspirante

Les quatre Accords toltèques, le livre écrit par Don Miguel Ruiz est un best seller de la littérature dédiée au développement personnel. Ce code de conduite créé et porté par les Chamans mexicains nous guident vers la voie de la liberté personnelle où ce que l’on pense, ce que l’on dit et ce que l’on fait est parfaitement aligné dans notre quotidien.

Maintenant, êtes-vous prêt à découvrir comment adapter ces Accords au monde de l’Entreprise pour que vous puissiez également vivre pleinement votre activité professionnelle quelle qu’elle soit ?

Bonjour-travail-Cressot-Caroline-Accompagnement-Professionnel-les-quatre-accords-tolteques-don-miguel-ruiz

Dans cet article, j’ai justement choisi de vous proposer des exercices ludiques et pratiques pour appliquer facilement cet enseignement dans le monde professionnel. Idéal pour vivre sereinement son quotidien, n’est ce pas ?

1. Que votre parole soit impeccable

Avec ce premier Accord, Don Miguel nous invite à prendre soin de nos mots, de ce qui sort de notre bouche. C’est ce qu’il appelle notre pouvoir créateur. Avec notre parole, nous pouvons construire comme nous pouvons détruire. Au travail, cela peut se traduire par les encouragements de notre Chef, l’accueil d’un nouveau collaborateur, la célébration d’une réussite collective mais aussi par les rumeurs, un mail piquant qui arrive en fin de journée, un recadrage sauvage en réunion, etc.

Voici le premier exercice que je vous propose pour travailler sur cet enseignement :

>> Dîtes « Bonjour » : Le matin, il y a les signes de tête au loin, les bises insipides, les sourires un peu forcés, ceux qui se faufilent discrètement et les portes fermées. Bonjour ! Voilà un mot que l’on entend plus résonner dans les couloirs pourtant l’effet est magique. Impulsez à nouveau ce rituel dans votre quotidien professionnel et observez les changements subtils qui se produisent.

2. Quoi qu’il arrive, n’en faîtes pas une affaire personnelle

Pour Don Miguel, il s’agit là de faire abstraction de ce que vous renvoie le monde. Pour lui, il n’y a pas plus égoïste que celui ou celle qui croit que tout lui est adressé. Il est alors temps pour vous de vous protéger. Pour cela, il faut comprendre que ce que vous dise les autres est le reflet de leur propre (re)sentiment. Lorsqu’ils vous félicitent, c’est eux qu’il s félicitent et quand ils vous injurient, c’est eux qu’ils injurient. Au travail, ce peut être votre binôme qui arrive un matin grognon et qui vous prend la tête : « ce dossier n’avance pas assez vite », « tu n’es pas assez impliqué », « je ne suis pas content de ton travail » … Maintenant, regardez la situation différemment et comprenez alors qu’il s’adresse à lui-même car vous, vous savez que vous donnez le meilleur de vous-même et que vos dossiers sont ordres.

Voici un deuxième exercice pour vous entraîner à regarder votre quotidien professionnel sous un nouvel angle sans vous remettre constamment en question :

>> Valorisez vos atouts : Dans un carnet ou peut-être même dans votre téléphone, dressez la liste de ce qui fait de vous un collaborateur ou une collaboratrice exceptionnelle. Vous pouvez commencer à lister vos connaissances, vos compétences et puis – bien sûr – vos qualités aussi bien relationnelles qu’organisationnelles par exemple. Lorsque vous pourriez être déstabilisé.e dans votre travail, cela vous permettra de vous rassurer rapidement et de mettre de la distance avec ce qu’il vous a été dit.

3. Ne faîtes pas de suppositions

Avec ce troisième Accord, il nous est proposé de nous en tenir à la vérité. A ce que nous savons vraiment et non pas à ce que nous pouvons imaginer. Un stagiaire qui « semble » nous regarder étrangement, un client qui nous adresse une réponse « plutôt » froide ou bien encore ces collègues qui s’arrêtent de parler « étrangement » quand vous entrez dans le bureau. C’est le moment de faire abstraction de vos pensées parasites et de vous ancrer dans la réalité.

Voici le troisième exercice que je vous propose pour poursuivre votre voyage avec les Accords :

>> Posez des questions : vous avez un doute, quelque chose vous paraît inhabituel, vous aimeriez en savoir plus sur un sujet ou sur une personne alors prenez le temps de demander. Ainsi vous saurez exactement à quoi vous en tenir ! Affirmez-vous et ayez confiance, il n’y a pas de questions stupides. N’essayez pas de savoir par une tierce personne, encore moins de deviner !

4. Faîtes toujours de votre mieux

Ce quatrième accord est – pour moi – le plus important. Oui, faîtes de votre mieux ! Vous êtes parfaitement imparfait et c’est très bien comme cela. Ce qui compte, c’est l’intention que vous mettez dans toutes vos actions au quotidien pour appliquer les trois Accords précédents. Il y a des jours où il sera facile pour vous d’être bienveillant.e envers les autres et surtout envers vous même et parfois cela sera plus difficile. Observez-vous, découvrez votre mode de fonctionnement et soyez à l’écoute de ce qui est bon pour vous.

Voici le dernier exercice que je vous propose :

>> Définissez vos intentions : Prenez une feuille de papier et découpez là en 32 morceaux. Sur chacun d’entres eux, inscrivez y une action à réaliser en rapport avec les différents Accords que nous venons de voir ensemble. Cela en fait 8 pour chacun. Chaque matin, avant de partir travailler, tirez un papier ! Il ne vous reste plus qu’à mettre en pratique l’intention du jour avec bienveillance et bien sûr … du mieux que vous pouvez !

Mettre une chose en pratique, jour après jour, cela prend du temps. Il est important que vous preniez un moment pour acter votre volonté de changer pour vivre plus sereinement votre quotidien professionnel et peut-être même lui donner une nouvelle impulsion positive.

Et si ce n’est pas toujours facile de comprendre comment l’on fonctionne, ce qui est bon pour nous ou comment mettre tout cela en pratique alors, faîtes vous accompagner. Je serai ravie de cheminer un moment avec vous pour parler de cela.

cressot-massy-bilan-sophrologie-accueil-7